Réglementation des drones en France en 2019

La réglementation des drones en France sera encore développée et durcie en 2019. Cet article donne un aperçu des nouvelles obligations pour les pilotes.

Les drones débutants et les drones photo sont autant de best-sellers des cadeaux de Noël qu’ils sont les principaux alliés des professionnels avec le nombre de missions qu’ils peuvent accomplir. Avec l’augmentation de la criminalité ou des effractions dans les zones sensibles, comme cela s’est produit récemment à l’aéroport de Gatwick, les autorités des pays mettent progressivement en oeuvre la réglementation.

Plus de 800 grammes, obligation de déclarer à la DGAC

Désormais, les personnes souhaitant acquérir une expérience professionnelle doivent obtenir un titre aéronautique délivré par la direction générale de l’aviation civile et suivre une formation pratique. Mais la réglementation devient de plus en plus stricte, notamment pour les utilisateurs de drones récréatifs. Depuis le 1er janvier 2019, il est obligatoire d’enregistrer tous les drones pesant plus de 800 grammes sur le site AlphaTango.

De plus, les drones doivent être équipés de signaux lumineux, ce qui est le cas de la plupart des drones de cette catégorie. Les constructeurs avaient anticipé cette réglementation en proposant des drones légers proches de l’usage professionnel avec des modèles tels que le DJI Mavic Pro et le Anafi de Parrot.

La DGAC, liste des règles de bonne conduite pour les pilotes de drones de loisir. Elles sont souvent offertes lors de l’achat de ces drones.

Pour pouvoir utiliser un drone récréatif de plus de 800 grammes, il est également nécessaire de faire un mini entraînement en ligne sur le site de FoxAlphaTango. Pour tous les utilisateurs, il est à noter que le contrôle des drones, quelles que soient leur taille et leur masse, répond à plusieurs exigences : Gardez toujours un oeil sur lui, ne volez pas la nuit, et enfin ne survolez pas une zone interdite.

Sur le site Geoportail, une cartographie des zones autorisées et interdites est disponible. Il existe également plusieurs applications spécifiques. A noter que certains drones, notamment ceux du fabricant DJI, intègrent cette cartographie, qui serre le drone via son GPS interne. Il ne pourra pas se développer au-delà de la hauteur recommandée. En général, il n’est pas possible de dépasser 150 mètres d’altitude.

Quels sont les risques ?

L’amende est élevée pour les survols illégaux. Elle s’élève à 15 000 euros et six mois de prison. Les amateurs qui ont publié des vidéos de drones sur des plateformes vidéo publiques telles que YouTube sont régulièrement touchés.

Enfin, il faut rappeler que l’utilisation des drones en ville, sauf à l’intérieur, est interdite, tout comme le survol. Les vols à proximité d’endroits comme les aéroports sont également interdits.

epiquedrone

C'est pour vous aider à faire un choix parmis tous les modèles disponible sur le marché qu'epiquedrone.fr existe. Afin de simplifier cette tâche, moi Jordan, ainsi que notre équipe de colaborateurs spécialistes, fort de notre expertise et de notre passion pour le domaine et notre envie de trouver les meilleurs drones, nous rédigeons régulierement des comparatifs ou des articles sur le sujet qui, je l'éspere, vous permettront de choisir le modèle de drone qui correspond à vos besoins.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *